Burn out numérique : conseils pour l’éviter en temps de pandémie

27.2.2021

Burn out numérique : conseils pour l’éviter en temps de pandémie

Travailler, se détendre, apprendre, étudier, communiquer avec nos proches, faire du sport… tout cela, nous le faisons à travers nos outils numériques. Smartphone, tablette, ordinateur. Du matin au soir, via un écran. 

Je ne sais pas vous, mais moi, il y a des jours où je n’en peux plus. Je n’arrive même plus à supporter d’aller à la réunion des parents d’élèves en ligne. Ou les journées portes ouvertes en ligne. J’ai tout simplement un trop plein après presque un an de confinements, déconfinements, re-confinements.

Burn out - Unsplash

C’est quoi, le burn out numérique ?

Le “burnout” est un terme utilisé en psychologie qui se réfère à un état d'épuisement mental, émotionnel et physique causé par un stress prolongé et excessif. On connaît le burn out professionnel. Certains connaissent peut-être le burn out parental. Le burnout numérique est spécifiquement déclenché par l'utilisation prolongée et excessive d'appareils numériques.

Jamais nous n’avons passé autant de temps en ligne qu’en 2020. On atteint désormais en France 2h25 de surf par jour et par personne dont les 2/3 sur smartphone soit 15% de plus qu’en 2019. C’est parmi les 15 à 24 ans que le bond a été le plus important avec un temps de surf quotidien de +24%, soit 4h23 par jour (Médiamétrie). 

Au Royaume-Uni, l'Ofcom rapporte que les adultes passent désormais 40 % de leur temps - hors temps de travail - à regarder la télévision et des vidéos en ligne. De nombreuses personnes déclarent ressentir une fatigue ou un épuisement numérique. 

Vous aussi vous ressentez un épuisement numérique ? Voici quelques conseils pour y remédier.

 

Déconnecter - Unsplash

Conseil n°1 : Déconnectez-vous

On ne va pas passer par quatre chemins : déconnectez-vous !
Oui, c’est plus facile à dire qu’à faire. On n’arrive pas à s’arrêter. On a toujours quelque chose à finir. Mais cet épuisement, qui peut être couplé à un épuisement professionnel, est un signal d’alerte. Prenez-le au sérieux si vous tenez à votre santé physique et mentale. 

Vous travaillez (à distance ou en présentiel) et ne pouvez pas prendre un jour de congé ? Coupez au moins le soir et le week-end. 

Le top serait de débrancher et d’enfermer hors de vue tous vos appareils et de passer le week-end entier, de 17 heures le vendredi à 9 heures le lundi, hors ligne. Cette déconnexion peut vous être extrêmement bénéfique. 

Si vous pouvez vous permettre de prendre plus de temps, faites-le. Chaque jour supplémentaire que vous vous accordez pour récupérer vous permettra de réduire cette fatigue et cet épuisement et de récupérer plus rapidement. 

Pensez à avoir un programme d’activités :

- dans la nature (elle agit comme anti-stress et permet de régénérer vos ressources et notamment votre capacité d'attention),

- sport,

- travaux manuels,

- jardinage.

Occuper vos mains et votre esprit vous aidera à moins penser à vos outils numériques.

Sortir - Unsplash

Sortez

Une partie du problème associé à l'épuisement numérique en cette ère de pandémie est que non seulement nous passons plus de temps sur nos appareils électroniques, mais nous passons aussi moins de temps à l'extérieur. Nous sortons rarement de chez nous, sauf pour les choses autorisées et déclarées “essentielles”. Avant la pandémie, nous sortions régulièrement, pour les trajets domicile-travail, pour rencontrer des amis, aller à un spectacle ou pour faire de l'exercice physique. 

Aujourd'hui, ces occasions sont très limitées. Résultat : nous nous terrons à l'intérieur. La sédentarité et le manque de contacts sociaux aggravent considérablement tout symptôme d'épuisement numérique. 

Il est donc indispensable de sortir pour préserver votre santé mentale. Sortir dans la nature (ou un parc arboré) vous régénérera encore plus. Ne serait-ce que 30 minutes par jour à l'extérieur commenceront à apporter des bienfaits.

Activités - Unsplash

Privilégiez les activités “analogiques” 

L'une des raisons pour lesquelles l'épuisement numérique a atteint des sommets en cette époque de pandémie, c’est que nous n’avons plus d’alternatives analogiques, dans la vraie vie. 

Retrouver nos amis ? On doit utiliser la vidéo. Travailler ? De chez soi et/ou en visioconférence à longueur de journée. Si le temps de visioconférence vous semble incompressible, essayez toutefois d’occuper votre temps libre en mode “hors ligne”. 

Et si vous joigniez vos amis "à l'ancienne" par téléphone au lieu de les appeler par vidéo ? Ou si vous faisiez autre chose que de regarder la télévision / des vidéos le soir ? 

Écouter de la musique, danser, lire, tricoter, bricoler, faire un jeu (de société), jouer de la musique, cuisiner, créer des œuvres artistiques ou créatives, bricoler, faire du sport... Il existe de nombreux moyens de réduire votre usage des écrans, et par conséquent, votre épuisement numérique, même durant cette pandémie. 

Quelles sont vos activités “hors ligne” favorites et compatibles avec la situation actuelle ?



Je m’abonne à la newsletter !

La santé numérique direct dans votre boîte mail.

C'est Parti !